Toronto

23 septembre 2011

San Francisco, Californie

erickson-kerne-san-francisco-9960511

Enfin! ^^

Il faut bien l'avouer on a bien aimé et savouré notre séjour sur la côte Est, mais on attendait avec impatience San Francisco...

 

En 1848, SF n'est qu'un village de pêcheurs quand un jour, à quelques 220 kms de là, John Marshall apporte à son patron, le Suisse John Sutter, la première pépite d'or. Selon la légende, Sutter parvient quelques temps à cacher la trouvaille, jusqu'au jour où un colon ivre mort arrive dans les rues de San Francisco, s'écriant "De l'or! De l'or!" en brandissant un sachet... C'est le début du mythe de SF.

En à peine 2 ans, toute la région est envahie d'aventuriers, de mineurs, de chômeurs, de filles de joie, de commerçants et de scélérats de tout poil, venus du monde entier. SF pousse comme un champignon. De là vient le nom de la Golden Gate : la porte de l'Or.

 

imagesSan Francisco ne perdra jamais tout à fait son tempérament pionnier. C'est d'ailleurs le berceau de Jack london, et surtout des Beatniks.

Tout commença en 1955. Allen Ginsberg venait de terminer "Howl", et ce poème fut le point de départ d'un mouvement de rupture et de ralliement qui avait pour objectif de dénoncer les existences animées par l'ambition. Il en fit une lecture publique à laquelle assistèrent toutes les figures désormais historiques de la Beat Generation (Kerouac, Burroughs, Cassidy, Welsh et MacClure).

Le mouvement beatnik n'est pas une mode, les vrais beatniks n'avaient pas les cheveux longs comme on le croit souvent, ni un comportement nouveau. C'est avant tout une nouvelle forme de poésie et d'écrits, qui s'inspire en partie des expériences de Rimbaud et des surréalistes, des romans de Joseph Conrad et bien sûr du jazz.

images

 

Pour toute une génération, SF fut aussi la ville symbole de la libération hippie.

C'est là que tout démarra, dans deux lieux devenus mythiques : l'université de Berkeley et le quartier de Haight-Ashbury. J'y consacrerai un article!

 

SF est située sur la grande faille de l'océan Pacifique, appelée faille de San Andreas. En 1906 eut lieu un terrible tremblement de terre, 28000 maisons, 4/5 de la ville, furent détruites, moins par le séisme que par l'énorme incendie qui embrasa la ville et dura 3 jours. Aujourd'hui, le "Big One" est dans tous les esprits et fait partie intégrante de la vie des californiens. Il devrait toucher la région proche de San Bernardino, entre SF et LA. But When? That is the problem...

Je terminerai en précisant que, n'étant que la 13ème ville du pays, SF est la 3ème par le nombre de sans-abri dans ses rues. Ils sont estimés à environ 5000, dont un tiers serait toxicomane et un autre tiers schizophrène. La politique de Ronald Reagan gouverneur, à la fin des années 70, n'y est pas étrangère : pour faire des économies dans le budget de l'état, on ferma bon nombre d'institutions s'occupant de malades mentaux légers, parmi lesquels d'anciens du Vietnam traumatisés par la guerre.

 

Tout cela en fait une ville à part, mosaïque de populations, symbole depuis les années 60 d'espèrance d'une vie meilleure pour les nombreux exclus de la société américaine, comme certaines minorités ethniques et sexuelles. Le Routard le résume bien je trouve :

SF est une ville pour se reposer de l'Amérique!

Posté par laureandgreg à 16:08 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,


22 septembre 2011

Côte Ouest

images

 

Nous nous envolons pour la côte Ouest, à nous la chaleur, les plages, la Californiiiiiiiiiiiiiiiiiiiie!

 

Posté par laureandgreg à 12:45 - Commentaires [3] - Permalien [#]

20 septembre 2011

Washington DC

Nous voilà à Washington DC.280px-Map_of_USA_WA

Il ne faut pas oublier de préciser "DC", sinon on se réfère à l'état de Washington, situé à l'extrême Nord-Ouest des Etats-Unis, bordé au Nord par la province canadienne de la Colombie-Britannique.

 

washington-dc-map

 Washington, District de Columbia, est la capitale fédérale des Etats-Unis, et ne fait partie d'aucun des États fédérés américains (son territoire originel a été pris aux États de Virginie et du Maryland).

 

 

Administrativement, il dépend directement de l'État fédéral américain, et le Congrès fédéral y définit la loi. Cependant, une certaine autogestion locale a été graduellement permise.

Cas unique pour une capitale fédérale moderne, les habitants de Washington DC n'ont pas de représentation dotée de droit de vote auprès du pouvoir législatif national (le Congrès des États-Unis) : ils élisent un représentant n'ayant qu'un rôle d'observateur et n'élisent personne au Sénat. Depuis 1961, ils ont cependant le droit de vote aux élections présidentielles : grâce au XXIIIe amendement, le district envoie 3 grands électeurs. C'est pourquoi se développe au XXIe siècle un mouvement souhaitant le remplacement du District of Columbia par un État à part entière, communément appelé New Columbia.

imagesBien qu'il ne soit pas représenté au vote du budget fédéral, le district paye les impôts fédéraux, une situation résumée avec amertume et humour par la formule Taxation without representation (« des impôts sans représentation électorale ») des plaques d'immatriculation du district, faisant un parallèle entre la situation actuelle du district et la situation qui perdurait avant la Révolution américaine.

 

 

Washington est une destination touristique, principalement pour ses musées et les monuments commémoratifs. Pour le reste, franchement, on n'en gardera pas un souvenir transcendant. J'irai même jusqu'à dire que c'est une des déceptions de notre voyage. C'est très spécial comme atmoshphère, le centre ville n'en est pas vraiment un, il n'y a que des batiments officiels, des cabinets d'avocats et des administrations.

P1070691Et la Maison Blanche forcément, enfin de loin, derrière des barreaux et avec 15000 policiers qui vous demandent de déguerpir pour boucler le quartier dès que quelqu'un à l'intérieur s'approche à moins de 2 mètres d'une fenêtre..

(je vous ai épargné la photo "barreaux" comme 95% des touristes, qui n'ont pas compris qu'en passant l'appareil à travers les barreaux, c'est quand même moins moche hein!^^)

 P1070741

 

 

 

 

 

 

 

 

P1070706

Il est possible de visiter le Capitole, et même d'assister à des séances du Sénat et de la Chambre des représentants.

P1070695

 

 

 

 

 

 

P1070703

 

 

P1070714

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1070677

 

 

C'est par contre agréable de se promener au milieu des immenses jardins qui entourent le Capitole, les musées et les monuments.

Du coup on peut tout faire à pieds, car c'est concentré dans un périmètre finalement assez restreint (et j'imagine que ça doit être encore plus sympa avec le beau temps! Mais on ne gagne pas à tous les coups...)

 

P1070678

 P1070707

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Lincoln Memorial

P1070687 P1070680

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les tombes de JFK et de Jackie

P1070744

 

La vue de la ville depuis le cimetière

P1070754

 

 

 

 

 

 

 

Posté par laureandgreg à 11:07 - Commentaires [1] - Permalien [#]

19 septembre 2011

Gettysburg

Au Sud-Ouest de Philadelphie se trouve une petite bourgade d'apparence ordinaire, mais où a eu lieu une des batailles les plus célèbres de la guerre civile américaine : Gettysburg.

 Un peu d'histoire..

Les Etats-Unis n'a pas encore fêté son premier centennaire que déjà se distingue deux types de sociétés distinctes sur son territoire.

L'une, celle du Sud, aristocratique, très latine dans ses racines françaises et espagnoles, était une société à forte identité, très attachée à sa terre, composée de grands propriétaires terriens blancs. Leur économie était basée sur l'agriculture et l'exploitation du coton, dont la main-d'oeuvre principale était des esclaves noirs venus d'Afrique.

Au Nord, une société industrialisée, laborieuse, austère, puritaine, extrêmement mobile, qui se déplaçait au gré des possibilités d'emploi avec des rêves de grandeur nationale mais dépourvue de ce sentiment d'ancrage à la terre.

 

La guerre a en fait été une guerre culturelle, un affrontement entre ces deux types de société. 

nordistes

Le détonateur fut l'élection de Lincoln en 1860. Le conflit dura de 1861 à 1865, opposant les États-Unis (« l'Union»), dirigés par Abraham Lincoln

 

drapeau-sudiste

 

et les Etats confédérés d'Amérique (« la Confédération »), dirigés par Jefferson Davis et rassemblant onze États du Sud qui avaient fait sécession des États-Unis.

 

 

 En septembre 1862, la proclamation d'émancipation de Lincoln fait de l'esclavage un but idéologique de la guerre, ce qui aggrave le manque de main-d'oeuvre dans la confédération. Mais l'aspect immoral qu'est la vente d'un homme ne fut pas la vraie raison de la guerre de sécession. Abraham Lincoln n'avait que peu de sympathie pour la cause noire, la libération des esclaves ne s'inscrivant alors que dans le cadre du combat contre le Sud. Il déclara à ce sujet "mon objectf essentiel dans ce conflit est de sauver l'Union.. si je pouvais sauver l'Union sans libérer aucun esclave je le ferais".

Le chef militaire de la Confédération, Robert E.Lee, remporta une série de victoires sur les armées de l'Union mais perdit la bataille de Gettysburg au début de juillet 1863, tournant de la guerre. Grant mena de sanglantes batailles d'usure contre Lee en 1864 et la résistance des Confédérés s'effondra après la reddition du général Lee au général Grant à Appomattox le 9 avril 1865.

Outre un nombre indéterminé de victimes civiles, cette guerre provoque la mort de 620 000 soldats, dont 360 000 nordistes et 260 000 sudistes.

Considérée par les historiens comme la charnière technique entre les guerres napoléoniennes et les guerres plus modernes qui suivirent, elle est la guerre la plus meurtrière qu'ait connu les États-Unis à ce jour (plus que tous les autres conflits réunis). Cette lutte fraticide fut le théatre de scènes d'une rare violence.

Deux profonds changements dans la société américaine sont issus de cette guerre civile : le premier est l'abolition de l'esclavage le 18 décembre 1865 (mais pas des injustices ; le deuxième acte sera la ségrégation), et le second sera la volonté de l'Union de représenter et de garantir désormais une forme de démocratie. Lincoln en sort grandi et devient un héros national. Son assassinat, le 14 avril 1865, par John Wikes Booth - un acteur qui veut par son geste venger le Sud - le "canonise" dans son rôle de "père de la nation américaine".

 

La petite ville de Gettysburg est entièrement vouée à la commémoration et au souvenir de cette bataille et de la guerre civile. Le site est très bien fait, notamment le musée. Je ne connaissais pas grand chose à cette période de l'histoire américaine, contrairement à Greg qui l'avait étudié à la fac, et j'ai vraiment bien aimé.

P1070574P1070575

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Outre les tours guidés classiques, il est également possible au volant de sa propre voiture, muni d'un CD et d'un guide, de parcourir et de retracer le déroulement heure par heure et sur les lieux précis des trois jours de la bataille.

 

P1070607

P1070622

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1070631

 

 

 P1070646

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par laureandgreg à 14:47 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

17 septembre 2011

Philadelphie - Pennsylvanie

Nous n'avions prévu qu'une nuit à Philadelphie et l'avons un peu regretté. Philly (son surnom) a été une belle surprise, une ville très agréable, un peu de calme après New York mais aussi pas mal d'animations dans les rues, les cafés.

 

C'est aussi un lieu très important de l'histoire américaine ; elle a été le berceau de l'Indépendance des États-Unis le 4 juillet 1776 et de la signature de la Constitution Américaine (1787). Ce fut aussi la première capitale des États-Unis de 1790 à 1800.

P1070527


 

L'Indépendance National Historic Park regroupe les principaux sites dédiés à l’histoire, entre autres la cloche de la liberté qui a sonné l’Indépendance des Etats-Unis, la Liberty Bell.

 

 

 

 Philadelphia-Independence-Hall

 

 

 

L'Indépendance Hall est le lieu où fut signée la Déclaration d’Indépendance et adoptée la Constitution.

 

 

 

C’est Lafayette qui, de passage à Philadelphie en 1824, a donné ce nom au bâtiment. Il avait été envoyé par la France pour aider les américains lors de leur lutte pour l'indépendance contre les anglais (forcément!^^) et a joué un rôle non négligeable.

 

Le Congress Hall est l’endroit où se réunissait le Congrès des États Unis (de 1790 à 1800), alors qu'il ne comptait alors que 13 états.

 

P1070518

 

Benjamin Franklin est une des figures historiques de la ville, écrivain, physicien et diplomate.

Il a notamment été co-rédacteur et signataire de la déclaration d'Indépendance ; c'est l'un des pères fondateurs des Etats-Unis, dont il deviendra le premier ambassadeur en France.

 

 

 

 

 

 

 

P1070488

Dans un autre registre, nous avons monté les marches du musée d'art^^ Greg en courant, pour les amateurs de cinéma Hollywoodien :-)

 

P1070501

 

 

 

 

 

 

P1070514

 

 

 

 

 

 

 

Posté par laureandgreg à 18:58 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :


16 septembre 2011

MET

images

J'avais déjà visité le MET (Metropolitan Museum of Art) en 2004, mais je ne m'en lasse pas.

L'emplacement est idéal, à côté de Central Park. Comme tout musée de cette taille et de cette richesse il faudrait y passer plusieurs jours. On a d'ailleurs été frustrés à la fin de la visite, c'est difficile d'apprécier avec le temps qui tourne et sachant ce qu'on veut y voir.

Du coup on n'a pas trop de photos ; voici quand même un petit aperçu.

 

 

P1070456

 

 

 

P1070457

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1070458

 

 

 

 

P1070453

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La collection égyptienne est impressionnante, notamment une partie du temple de Dendur qui a été transporté depuis l'Egypte et remonté à l'intérieur du musée. Il a été offert par l'Egypte aux USA en échange de leur aide lors de la construction du barrage d'Assouan.

 

 P1070455

 

 

 Temple_de_Dendur_Met_New_York

 

 

 

 

 

 

 

 

Si vous allez à NY, ne ratez surtout pas le MET!

 

Posté par laureandgreg à 23:24 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

MOMA

New York regorge de musées, mais il a bien fallu faire un choix, d'autant qu'avec ce beau temps on n'avait pas envie de passer des journées entières à l'intérieur.

On n'a pas fait très original et on a commencé par le MOMA (Museum of Modern Art).

 

Ce n'est pas génial en photo mais je vous mets quand même quelques-uns des tableaux, pour vous donner envie d'y aller!

Vous les connaissez tous? Et sans tricher!!

P1070246

 

 

 

P1070252

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1070253

 

P1070256

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1070258

 

 

 

 

 P1070259

 

 

 

 

 

 

P1070263

 

 

 

P1070264

 

 

 

 

 

 

 

P1070266

 

 

 

P1070267

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ils ont de très belles toiles, par contre je dois avouer que l'on a été déçus par une partie du musée, notamment l'art contemporain. Franchement j'ai essayé d'aborder les oeuvres autrement, de lire les explications, mais ya un moment.. faut pas pousser. C'est peut-être trop subtil pour nos cerveaux primaires et archaïques...^^ je vous laisse juger par vous-même!

Pour le fameux débat "Qu'est-ce que l'art", Rdv à Saint-Péray lors d'une soirée piscine, ou adressez-vous à nos 2 éminents spécialistes Christian et Milovan (Remember une fameuse soirée de Printemps à Toronto :-) )

 

P1070269

 

 P1070270

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1070271

 

 

 

 

P1070273

 

 

 

 

Je n'ai que quelques spécimens, on rigolait tellement qu'on s'était fait repérer^^

 

 

 

 

Et le grand prix du Jury pour le lion en plastique dans la poële, fantastique!

 

P1070272

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par laureandgreg à 01:36 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

15 septembre 2011

Liberty et Ellis islands

P1070145

Passage incontournable de toute visite à NY, la statue de la Liberté.

 

Immense statue creuse constituée de fines plaques de cuivre repoussé sur une carcasse en acier, elle a été conçue à Paris par le sculpteur français Frédéric Bartholdi, en collaboration avec l’ingénieur français Gustave Eiffel qui en avait exécuté la charpente.

 

 

 

La statue a été offerte par la France pour le centenaire de l’indépendance américaine en 1876. Sa conception et sa construction ont été reconnues à l’époque comme l’une des grandes prouesses techniques du XIXe siècle.

 

 P1070161P1070175

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1070159

 

Du haut de son piédestal, conçu par le célèbre architecte Richard Morris Hunt, sur une île à l’entrée du port de New York, la Statue a depuis accueilli des millions d’immigrants arrivant aux États-Unis par bateau.

 

 

 

 

 

 

 

 La visite de Liberty Island inclut également l'entrée au musée d'Ellis Island, sur les premiers immigrants qui en arrivant par bateau devaient d'abord passer par l'île et se voir accorder ou non une authorisation d'entrée sur le territoire américain.

P1070134

 Environ 2% des arrivants voyaient leur admission rejetée, pour raisons de santé, leur passé criminel, ou autre.

P1070201

 

 

 

 

 

 

 

 

La plupart arrivaient avec des rêves plein la tête. Le musée est assez bien fait et montre aussi que certains déchantaient assez vite, enfin on connait tous le mythe du rêve américain, dont l'interprétation est finalement assez personnelle.

P1070199

 

P1070200

 

 

 

 

 

 


 

P1070218

 

Posté par laureandgreg à 22:33 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

14 septembre 2011

New York New York

P1070230

Il fait très beau lors de notre séjour, et comme on a déjà fait pas mal de trucs à Noël on en profite donc pour se balader dans la ville, parfois un peu au hasard.

 

P1070116

 

 

 

 

(on n'a pas fini de voir des drapeaux américains..^^)

 P1070451

 

 

P1070446

 

 

 

 

 

 

 

 

 P1070126

 

 

 

P1070237

 

 

 

 

 

 

 

 

P1070129

 P1070069

 

 

Posté par laureandgreg à 19:09 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

11 septembre 2011

New York un 11 septembre

Nous voici donc de retour à New York, sous un climat bien différent.

Nous arrivons le 11 septembre 2011! 10 ans après, sans le faire exprès. Pour rappel (enfin comment l'oublier..on ne parle que de ça!!) 3 000 personnes ont péri à New York, Washington et Shanksville, en Pennsylvanie, le 11 septembre 2001.

Les commémorations battent leur plein mais le jour-même il est très difficile d'approcher le site car c'est réservé aux familles et memorial11septproches des victimes. Les cérémonies étaient retransmises sur écran géant. Les familles ont découvert pour la première fois le mémorial du 11 Septembre, un espace paysagé de trois hectares construit sur le site même des anciennes tours jumelles du World Trade Center. Deux immenses bassins avec des cascades intérieures portent sur leur margelle le nom gravé en bronze des 3.000 victimes.

On est allés faire un tour le lendemain quand même, impossible d'accéder au mémorial, c'était uniquement sur réservation et plein depuis bien longtemps.

Pour être honnête, le problème avec les américains c'est qu'ils ne savent jamais faire dans la sobriété...

Du coup ça nous a un peu gonflé. Ils vendaient même des cendres du 11 Septembre..P1070083

 

La reconstruction du site était censée être terminée pour les commémorations des 10 ans mais ils ont mis beaucoup de temps à se décider sur un projet.

Finalement la principale tour du futur site est bien avancée, anciennement nommée "Freedom Tower" (Tour de la liberté) elle portera finalement le nom de "One World Trade Center".

 

Ils avaient également planté un drapeau pour chaque victime dans le célèbre Battery Park, non loin du site.

Sur chaque drapeau "Flag of Honor" était indiqué le nom de toutes les victimes.

P1070104

 

 

 

P1070088

 

 

 

 

 

 

P1070074

 

 

Pendant quelques jours, la nuit deux faisceaux lumineux représentaient les tours jumelles tombées le 11 septembre 2001.

 

Posté par laureandgreg à 18:39 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :